Imprimer
Catégorie parente: Amisdelaliberte
Catégorie : Rencontres de la Pensée Critique
Affichages : 1324
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Gérard FILOCHE

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le Code du travail en danger !    
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~    
   
Rencontre de la Pensée Critique du 16 juin 2016 :

1 kilo 400...
On a presque tous vu Pujadas présenter le Code du travail au journal télévisé.
1 kilo 400 ! 6 millions de personnes regardent cela, et on leur présente le Code du travail
de cette façon ; pas par les idées qu'il contient, ni par l'intérêt qu'il revêt pour elles, mais par son poids.


1 kilo 400 ! Du point de vue de la propagande, c'est terrifiant parce qu'on arrive à dire
aux gens, en une seule image, un seul geste : vous croyez que c'est votre code ? Mais non !
1 kilo 400 ! Vous ne l'avez jamais lu, vous ne le lirez jamais. L'avez-vous ouvert ? Non !
Ils ont bien raison ceux qui veulent le diminuer.

Lire la suite --> RPC FILOCHE JUIN 2016.pdf

 

Vive l’entreprise ?

« J’aime l’entreprise ! » Formule douloureuse lorsqu’il y a six millions de chômeurs, que les licenciements se multiplient et que bénéfices et dividendes augmentent. L’Entreprise, avec un grand E n’existe pas, elles sont toutes différentes. Leur seul point commun : être un lieu d’exploitation où s’achète et se vend la force de travail. Sans salariés, une entreprise n’existe pas. C’est le salariat qui produit les richesses et n’en reçoit pas la part qu’il mérite.

En plein débat sur la loi Macron, le Code du travail est critiqué de toutes parts et ces attaques ne viennent pas de ceux qui travaillent, mais de ceux qui exploitent le travail. Elles ne viennent pas de ceux qui souffrent au travail, mais de ceux qui s’enrichissent sur le travail des autres.

Le Code du travail serait trop gros, trop compliqué ou encore «un répulsif de l’emploi». Gérard Filoche apporte des réponses éloquentes avec une démonstration limpide : si les lois, les conventions sur les durées du travail, les salaires, la sécurité et les droits syndicaux sont là pour protéger le salarié, c’est aussi la qualité du Code du travail qui garantit l’emploi et par conséquence, le progrès économique au service des humains.

À travers ce document édifiant, il revient en premier lieu sur les entreprises et la situation économique actuelle pour ensuite consacrer une longue partie à ce Code du travail mis en danger. Il apporte des propositions claires et pertinentes pour défendre l’existence du Code du travail et son amélioration et non sa déperdition.

 

« Vive l’entreprise ? » est publié aux éditions Hugo & cie. 14,95 €, 192 pages, 15 x 22 cm.