Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Veuillez trouver la vidéo  L’Hypothèse Gaïa par Ghislain Nicaise :

https://www.youtube.com/watch?v=a_3P9mP82qY&t=6s


L'hypothèse

Le nom de Gaïa, la déesse-terre de l'antiquité grecque, a été attribué à une
hypothèse scientifique selon laquelle l'ensemble des êtres vivants sur Terre et leur
environnement formerait comme un vaste organisme réalisant l'autorégulation de ses
composants pour favoriser la vie. Cette hypothèse a été formulée par James E. Lovelock en
1970, mais prend ses racines dans l’œuvre d'autres scientifiques avant lui comme Vladimir
Vernadsky, et a été enrichie simultanément par d'autres auteurs comme Lynn Margulis, Lee
R. Kump, Andrew J. Watson ou David Schwartzman. Cette introduction appelle une première
question : qu'est-ce qu'un organisme vivant ? Parmi de multiples définitions possibles, nous
dirons que la vie est une propriété d’un système limité, ouvert aux flux d’énergie et de
matière, capable de s'adapter et de maintenir ses conditions internes lors de fluctuations
externes, et aussi capable de se reproduire. Que l'on retienne cette définition ou une autre,
Gaïa a toutes les propriétés d’un organisme vivant (métabolisme, évolution, homéostasie)
sauf la reproduction.

Contrairement à une opinion répandue, on ne peut pas dire que la biodiversité s'épanouit sur Terre
parce que les conditions favorables y sont stables. Selon l'hypothèse Gaïa,
il faut retourner la proposition : ces conditions favorables sont maintenues
en permanence par l'action des êtres vivants.
Si la vie disparaissait, notre planète perdrait ces océans, son atmosphère,
et deviendrait une fournaise comme la planète Vénus ou au
contraire un désert glacé comme la planète Mars.

Voir l'article en entier --> http://www.institutmomentum.org/wp-content/uploads/2013/11/L%E2%80%99hypoth%C3%A8se-Ga%C3%AFa1.pdf
  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.